F
Cliquez pour voir la bande annonce
Buñuel après l’âge d’or
Espagne | 2019 | 01h26
Réalisation : Salvador Simo
Suite au scandale de la projection de L’AGE D’OR à Paris en 1930, Luis Buñuel se retrouve totalement déprimé et désargenté. Un ticket gagnant de loterie, acheté par son ami le sculpteur Ramon Acin, va changer le cours des choses et permettre à Buñuel de réaliser le film TERRE SANS PAIN et de retrouver foi en son incroyable talent.
Festival du Film d'Annecy, Mention du Jury, Prix de la Meilleure Musique Originale

Ce beau film sur le film Terre sans pain de Luis Buñuel s’adresse-t-il à un public de niche, composé de cinéphiles, de curieux, d’« intellos » ou d’historiens érudits ? D’ailleurs, qui se souvient du documentaire Terre sans pain que le cinéaste espagnol réalisa en 1933 sur les terres inhospitalières et mêmes réputées hostiles des Hurdes ? Certes, ce documentaire d’animation éveille la curiosité ou les bribes de souvenirs que quelques irréductibles cinéphiles peuvent avoir gardés de ce film inclassable. On a envie de voir ou de revoir ce Terre sans pain dont ne sont proposés que quelques extraits reconnaissables ici au fait d’être les seules séquences en prises de vue réelles. Nous découvrons, dans Buñuel après l’âge d’or, la chance inouïe du cinéaste et son talent à saisir une opportunité inespérée de refaire surface, de relancer sa créativité, de reprendre pied, après le chaos provoqué par le scandale de L’âge d’or qui, sans un coup de pouce du destin, aurait ruiné sa vie artistique. Nous saisissons aussi combien Buñuel ne pouvait se défaire des obsessions qui étaient les siennes au cours de sa période surréaliste. Même les exigences de l’écriture documentaire ne suffirent pas à l’extirper de la rêverie, des torpeurs et des traumas de son enfance artistique. Ainsi peut-on repérer moult éléments de reconstitution de la vie de Buñuel, dans ce film. Il y a aussi des indices qui, au-delà de ce terre sans pain si particulier, font voir la place centrale de l’onirisme dans l’imaginaire buñuelien. On se rend compte que le metteur en scène, en surréaliste de la première heure, était déjà animé d’engagements politiques aux côtés des « olvidados » que sont les habitants de cette région déshéritée de l’Espagne pré-franquiste et qu’il pouvait compter sur son charisme, pour ne jamais transiger avec les moyens qui auraient empêché d’autres d’atteindre leurs fins. Jean-Claude Carrière, le scénariste de Belle de jour, sait de quoi il retourne, dès lors que l’on évoque la relation de Buñuel à l’« Obscur objet de désir », qui caractérise songes et rêverie.

Cinéma Quai Dupleix 
38, boulevard Dupleix 
29000 Quimper 
tél: 02 98 53 40 05
Plan d'accès

télécharger le programme
Association Gros Plan 
38, rue des Réguaires
29000 Quimper 
tél: 02 98 53 74 74 
Nous contacter
Plan d'accès

Adhérer à Gros Plan :

télécharger le formulaire

NEWSLETTER
s'inscrire

Tarifs
 
Tarif normal : 7,60€ 
Tarif réduit: 5,20€ 
-18 ans, étudiants, demandeurs d'emploi, adhérents Gros Plan.
Tarif La tête qui tourne : 4,50€
Cinéday Orange (le mardi) : une place achetée = 1 place offerte

Carte d'abonnement rechargeable
5 entrées : 30€
10 entrées : 55€
Achat de la carte : 3€